The Legend of Elements
Tu viens de débarquer sur The Legend of Elements.
Ici, 5 tribus s'opposent, représentant chacune un élément: La Tribu de Rosée, l'eau, la Tribu de Cendre, le feu, la Tribu du Mistral, l'air, la Tribu Sylvestre, la Nature et la Tribu de Sable, la Terre. Cette zone est peuplée de chats. N'aie pas peu, approche... et pénètre dans le monde de The Legend Of Elements!

<script type=text/javascript> var banListe=['1','2','3']; document.write('<body class=ban' + banListe[Math.floor(Math.random()*banListe.length)] +'>'); </script>


Le courage nourrit les guerres, mais c'est la peur qui les fait naître
 

Partagez|
MessageSujet: Elia : Quand les ombres du passé refont surface Mer 1 Avr - 7:50
Night
Elia, l'étrange chat venu des ombres



Pour commencer...




∆ Prénom & Prononciation :
"De ce que je sais, il a plusieurs noms. Mais celui qu'il porte depuis qu'on l'a rencontré est Elia."
∆ Âge (en années) :
"Que dire ? Ce chat pourrait autant être vieux de 3000 ans que un jeune adolescent... Mais si on ne lui parle pas, c'est un jeune chat ( si on devait le comparer à quelqu'un, je dirais Night)"
∆ Race* :
"Ce petit ? Je sais pas, franchement. Ca doit être un bâtard, contrairement à la belle personne que je suis... Même si il est vraiment beau, je dois le reconnaître."
∆ Sexe :
"C'est un jeune mâle. Il ne fera pas un grand combattant, c'est certain."
∆ Rang :  
"Un jeune sans rang vraiment défini depuis qu'il est ici."
∆ Tribu :
"Il appartient à la Rosée, mais tout le monde en doute. Il fugue sans arrêt on ne sait où."


Et si tu nous en disais un peu plus ?




∆ Histoire ( 6 lignes minimum) :
"Elira ? C'est bien ton nom ?"
Le jeune chat acquisait d'un signe de tête.
"Dorénavant, tu te prénommeras Elia. Ton nom était bien trop long à retenir."
L'autre cligna un instant des yeux et répondit.
"Mon nom est Elia."
La dirigeante de la bâtisse s'approcha jusqu'à coller sa truffe contre celle d'Elia.
"Bien. Très bien."
Elle esquissa un sourire narquois.
"Du balai, maintenant."
Elia pivota vers la sortie de la salle, comme un automate. Juste avant de franchir le seuil, il jeta un regard dépourvu de sens à celle qui l'avait engagé. Ses pupilles verts sombres luisirent un instant dans l'obscurité de la porte, puis il se retourna et franchit la sortie.

"Elia, dépêche-toi !"
C'est Merendass qui avait crié. Elle était censé enseigner au jeune arrivant les règles du bâtiment et lui apprendre comment bien travailler. Mais Elia refusait et se contentait de rester immobile, à fixer sa supérieure d'un regard perçant.
Puis, à force, Merendass commença à perdre patience. Elle s'emporta violemment et le menaça de le conduire à la maîtresse de l'établissement ( celle qui avait engagé le jeune félin) , qui ne tarderait pas à faire subir un châtiment terrible à Elia.
Voyant que, pour la énième fois, son apprenti ne répondait pas, Merendass l'empoigna par la patte et le traîna jusqu'à la chef. Elia, quand à lui, ne pipa pas un seul mot de tout le voyage. Approchant des appartements de Nobusa, la présumée maîtresse du Lieu de détente, le jeune chat sentit son mentor se crisper brusquement. Il ne ressentit pas le moindre frémissement en lui. Il n'avait pas peur. Arrivés devant la salle où étaient signés les contrats de travail, Merendass laissa en hâte Elia devant Nobusa.
Celle-ci ne daigna même pas lever un cil. Elia prit place devant elle et planta son regard dans le sien. Perplexe mais ne le laissant pas paraître, Nobusa se contenta de lever les yeux et de soutenir le regard de l'autre. Le temps passa sans qu'un bruit ne vienne percer ce silence profond. Nobusa sentit néanmoins ses paupières s'alourdir face au jeune chat. Pour finir, elle posa sa patte violemment sur la table devant elle. Une nuée de feu jaillit, mais Elia ne détourna même pas sa pupille. Nobusa commençait à sentir la colère monter en elle. Elle fixait toujours le chat, mais lui aurait pu tenir plus de deux jours ainsi. Elle bougea alors sa patte vers le plafond et une bourrasque en jaillit. Elia ne bougea pas. Agacée, elle bondit hors de son fauteuil abîmé et sauta vers le chat en un rugissement de lion. Du feu jaillissait de ses pattes, mais Elia continuait à la fixer sans un mot. Nobusa, folle de rage, se jeta contre le chat. Les yeux de ce dernier ne bougèrent même pas.
Soudain, Nobusa lâcha un rire retentissant.
"Je dois reconnaître que tu es doué. Mais puisque tu ne travaille pas, je me vois dans l'obligation de t'envoyer parmi ces ombres qui hantent la rue."
Elia ne bougea pas. Seules ses lèvres esquissèrent un frêle mouvement.
"Je ne suis pas venu ici pour travailler."
Nobusa fronça les sourcils et tourna autour du chat.
"Alors qu'est-tu venu faire chez les morts, petit insolent ?"
Elia laissa finalement son regard couler sur la fenêtre face à lui.
"J'ai entendu parler d'une magie puissante, qui vous posséderiez. Je suis venu l'apprendre."
"Et qui te dis que je désire devenir ton mentor ?"
Elia braqua soudain ses pupilles dilatées dans celles de Nobusa.
∆ Caractère ( 4 lignes minimum) :
∆ Physique :
∆ Pouvoir(s) (deux maximum, dont un en rapport avec son élément) :
∆ : Les codes du règlement :




Qui se trouve derrière l'écran ?




∆ Prénom* :
∆ Ou un pseudo ? :
∆ Âge* :
∆ Bref résumé de vous :
∆ Niveau de RP :
∆ Un autre compte ?* :

Tous les points marqués d'un « * » sont facultatifs.
avatar
PUF : Soleilou, Winter ou Akasan
Messages : 98
Localisation : Derrière twa, BOUH !

Concernant votre chat.
~ Rang.: Mistral
~ Tribu.: Mistral
~ Liens.:
Admine psychopathe qui aime les crêpes arc-en-ciel. 8D
Voir le profil de l'utilisateur http://thelegendofelements.forumactif.org
MessageSujet: Re: Elia : Quand les ombres du passé refont surface Mer 1 Avr - 14:49
Aske
Dèjà un dc?
Flicitations!

---

Signature

---
Ake chibi :
 


En mode réaliste:
 


Aske loupiot:
 


Aske sérieux:
 


C'est moua qui ait coloté les trois derniers :3 Je devrai peut-etre signer, non?
avatar
PUF : myas6, Lopizza, Diamonds, Fawn, Junon,
Messages : 113
Localisation : Milano

Concernant votre chat.
~ Rang.:
~ Tribu.:
~ Liens.:
Griffe de combattant
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Elia : Quand les ombres du passé refont surface Sam 4 Avr - 12:58
Night
Night a écrit:
Elia, l'étrange chat venu des ombres



Pour commencer...




∆ Prénom & Prononciation :
"De ce que je sais, il a plusieurs noms. Mais celui qu'il porte depuis qu'on l'a rencontré est Elia."
∆ Âge (en années) :
"Que dire ? Ce chat pourrait autant être vieux de 3000 ans que un jeune adolescent... Mais si on ne lui parle pas, c'est un jeune chat ( si on devait le comparer à quelqu'un, je dirais Night)"
∆ Race* :
"Ce petit ? Je sais pas, franchement. Ca doit être un bâtard, contrairement à la belle personne que je suis... Même si il est vraiment beau, je dois le reconnaître."
∆ Sexe :
"C'est un jeune mâle. Il ne fera pas un grand combattant, c'est certain."
∆ Rang :  
"Un jeune sans rang vraiment défini depuis qu'il est ici."
∆ Tribu :
"Il appartient à la Rosée, mais tout le monde en doute. Il fugue sans arrêt on ne sait où."


Et si tu nous en disais un peu plus ?




∆ Histoire ( 6 lignes minimum) :
"Elira ? C'est bien ton nom ?"
Le jeune chat acquiaisat d'un signe de tête.
"Dorénavant, tu te prénommeras Elia. Ton nom était bien trop long à retenir."
L'autre cligna un instant des yeux et répondit.
"Mon nom est Elia."
La dirigeante de la bâtisse s'approcha jusqu'à coller sa truffe contre celle d'Elia.
"Bien. Très bien."
Elle esquissa un sourire narquois.
"Du balai, maintenant."
Elia pivota vers la sortie de la salle, comme un automate. Juste avant de franchir le seuil, il jeta un regard dépourvu de sens à celle qui l'avait engagé. Ses pupilles verts sombres luisirent un instant dans l'obscurité de la porte, puis il se retourna et franchit la sortie.

"Elia, dépêche-toi !"
C'est Merendass qui avait crié. Elle était censée enseigner au jeune arrivant les règles du bâtiment et lui apprendre comment bien travailler. Mais Elia refusait et se contentait de rester immobile, à fixer sa supérieure d'un regard perçant.
Puis, à force, Merendass perdre patience. Elle s'emporta violemment et le menaça de le conduire à la maîtresse de l'établissement ( celle qui avait engagé le jeune félin) , qui ne tarderait pas à faire subir un châtiment terrible à Elia.
Voyant que, pour la énième fois, son apprenti ne répondait pas, Merendass l'empoigna par la patte et le traîna jusqu'à la chef. Elia, quand à lui, ne pipa pas un seul mot de tout le voyage. Approchant des appartements de Nobusa, la présumée maîtresse du Lieu de détente, le jeune chat sentit son mentor se crisper brusquement. Il ne ressentit pas le moindre frémissement en lui. Il n'avait pas peur. Arrivés devant la salle où étaient signés les contrats de travail, Merendass laissa en hâte Elia devant Nobusa.
Celle-ci ne daigna même pas lever un cil. Elia prit place devant elle et planta son regard dans le sien. Perplexe mais ne le laissant pas paraître, Nobusa se contenta de lever les yeux et de soutenir le regard de l'autre. Le temps passa sans qu'un bruit ne vienne percer ce silence profond. Nobusa sentit néanmoins ses paupières s'alourdir face au jeune chat. Pour finir, elle posa sa patte violemment sur la table devant elle. Une nuée de feu jaillit, mais Elia ne détourna même pas sa pupille. Nobusa commençait à sentir la colère monter en elle. Elle fixait toujours le chat, mais lui aurait pu tenir plus de deux jours ainsi. Elle bougea alors sa patte vers le plafond et une bourrasque en jaillit. Elia ne bougea pas. Agacée, elle bondit hors de son fauteuil abîmé et sauta vers le chat en un rugissement de lion. Du feu jaillissait de ses pattes, mais Elia continuait à la fixer sans un mot. Nobusa, folle de rage, se jeta contre le chat. Les yeux de ce dernier ne bougèrent même pas.
Soudain, Nobusa lâcha un rire retentissant.
"Je dois reconnaître que tu es doué. Mais puisque tu ne travaille pas, je me vois dans l'obligation de t'envoyer parmi ces ombres qui hantent la rue."
Elia ne bougea pas. Seules ses lèvres esquissèrent un frêle mouvement.
"Je ne suis pas venu ici pour travailler."
Nobusa fronça les sourcils et tourna autour du chat.
"Alors qu'est-tu venu faire chez les morts, petit insolent ?"
Elia laissa finalement son regard couler sur la fenêtre face à lui.
"J'ai entendu parler d'une magie puissante, que vous posséderiez. Je suis venu l'apprendre."
"Et qui te dis que je désire devenir ton mentor ?"
Elia braqua soudain ses pupilles dilatées dans celles de Nobusa. Il ouvrit la gueule un instant, poussa un cri et se recroquevilla sur lui même. Un éclair blanc jaillit. Une immense silhouette remplaça bientôt le petit chat.

Un magnifique serpent à tête de loup et à la longue crinière bleu apparut alors à la place d'Elia. Seuls ses yeux laissaient paraître son ancienne forme. Ses dents acérées luisaient dans la froideur du tôt matin. Deux longues moustaches avait remplacé ses anciennes, et descendaient jusqu'au sol. Le dragon possédait cinq doigts dotés de longues griffes. Il tourna sa tête, d'un air farouche, vers Nobusa. Celle-ci, dont les yeux étaient écarquillés quelques minutes avant, se tenait maintenant, l'air calme, dans la même position qu'une statue de chat égyptien.
"Impressionnant."
Elia laissait échapper de légers sifflements, Sa crinière s'agitant doucement.
"Je vois que tu maîtrise un pouvoir rare..."
Elle laissa échapper un vilain sourire.
"Je t'enseignerai mes techniques... Si tu deviens mon serviteur, bien entendu."
Elia poussa un grondement plutôt positif. Il plia ses pattes avant et s'inclina devant son nouveau mentor.

"Bonjour Elia."
Aréos, qui chassait justement dans l'immense jardin du Lieu de Détente, salua le serviteur de Nobusa d'un signe de tête joyeux. Elia lui décocha un regard glacial.
"Seigneur Elia. C'est Nobusa qui a ordonné qu'on me surnomme ainsi. Méfie-toi, car je pourrais lui rapporter..."
Aréos se crispa. Elia continua d'avancer d'un pas traînant vers la sortie du jardin. Son regard dépourvu d'expression balaya la mer face à lui. Il ferma les paupières et se recroquevilla sur lui-même. Bientôt, le dragon apparut. Il s'élança dans le ciel bleu azur. Son long corps s'allongeait dans la voûte céleste. Il s'éloigna rapidement de la terre ferme et ne devint bientôt plus qu'un léger point blanc dans l'horizon.

La nuit tombait, justement. Némzura avait décidé de sortir se détendre dehors. L'amulette suspendue à son cou luisait légèrement dans la nuit sombre.
Le temps est sublime, ce soir... murmura-t-elle pour elle même. Soudain, un éclat lui fit fermer les paupières, légèrement, et luisit un instant dans l'obscure soirée. Brusquement, une bourrasque lui gifle la visage. Quand elle rouvrit les paupières, une griffe aiguisée lui arrachait l'amulette du collier qui la retenait. Elle tenta de la rattraper, mais le voleur s'éloignait déjà.
Le grand dragon blanc disparut dans la nuit.

Nobusa contempla Elia d'un regard satisfait.
"Très bien. Tu peux te retirer."

Elia avait décider de prendre l'air. La rue se dévoila devant lui à mesure qu'il avançait. Soudain, un bruit attira son attention. Une silhouette noire se déplaçait à pas discrets dans la rue, mais l'oreille sur-développée du chat avait saisi bien avant l'inconnue qu'elle était en danger. Elia sentait la nuit arriver. Il savait ce qui allait se passer. Une fois le soir arrivé, les démons surviendraient dans la rue. Elia ne risquait rien, mais l'autre, si.
Il se déplaça vers une autre bâtisse pour entrevoir le visage de l'inconnue.
C'était une jeune chatte, bleue et noire. Elle avait des yeux verts émeraudes qui... Elia ne saurait décrire cette impression. Il sentit son pouls s'accélérer quand il croisa son regard et un rougissement inattendu empourpra ses joues. Ses yeux se dilatèrent et un sentiment de chaleur saisit son être. La chatte s'approcha de lui.
"Oooooh, tu veux bien être mon amie, touuuuaaaaa ?"
Elia sentit ses espoirs retomber. Ce n'était qu'une chatonne, rien d'autre. Quel espoir, d'ailleurs ? A quoi avait-il pensé ? Elia avait du mal à saisir la situation. Il ne comprenait pas ce qui lui arrivait, et il était un peu désorienté, lui qui ne se perdait jamais, habituellement.
Cependant, il devait protéger cette petite. Il le savait au fond de lui. C'est pourquoi il jaillit dans la ruelle, face à la femelle, tandis que les derniers rayons du soleil s'éteignaient derrière lui.
- VA T'EN ! VITE !
Il avait hurlé ces mots. Voyant que l'autre ne bougeait pas, il fonça sur elle et la poussa d'un coup de tête. Elle sursauta et s'enfuit à toute jambe.
Elia poussa un soupir de soulagement.
Mais ce ne fut que de courte durée, car, en se retournant, il vit les démons débouler dans la rue. Ces derniers passèrent à côté du chat sans même le voir. Elia sentit une tempête monter en lui. Il poussa un hurlement rageur et une gigantesque bourrasque éclata. Les esprits mauvais furent balayés par le vent et s'évaporèrent. Le félin en profita pour regarder où était la petite. Bien, elle avait presque atteint le lac. Elle n'avait plus rien à craindre.
Mais il faut croire qu'il avait tort. Car les esprits revinrent à la charge plus vite qu'il ne l'espérait et se jetèrent sur la femelle. Elia poussa un cri, mais c'était bien trop tard... Il se crispa. Les démons disparurent rapidement, et la petite s'enfuit à toutes pattes.

∆ Caractère ( 4 lignes minimum) :
∆ Physique :
∆ Pouvoir(s) (deux maximum, dont un en rapport avec son élément) :
∆ : Les codes du règlement :




Qui se trouve derrière l'écran ?




∆ Prénom* :
∆ Ou un pseudo ? :
∆ Âge* :
∆ Bref résumé de vous :
∆ Niveau de RP :
∆ Un autre compte ?* :

Tous les points marqués d'un « * » sont facultatifs.
avatar
PUF : Soleilou, Winter ou Akasan
Messages : 98
Localisation : Derrière twa, BOUH !

Concernant votre chat.
~ Rang.: Mistral
~ Tribu.: Mistral
~ Liens.:
Admine psychopathe qui aime les crêpes arc-en-ciel. 8D
Voir le profil de l'utilisateur http://thelegendofelements.forumactif.org
MessageSujet: Re: Elia : Quand les ombres du passé refont surface
Contenu sponsorisé
Elia : Quand les ombres du passé refont surface
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Terminé] Le passé ressurgit, certaines histoires refont surface et un lien se rompt (Pv/ Carter)
» Quand les souvenirs refont surface [PV Valentine Crowblack] [terminé]
» Par une froide nuit de l'hiver 1663... Ou comment le passé refait surface [RP unique]
» Quand les souvenirs refont surface.
» Valeska & Anthony | Quand les sentiments refont surface.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Legend of Elements :: Incarnations. :: Inscriptions :: Tribu de la Rosée-
Sauter vers:
Four SeasonsNever UtopiaNever UtopiaNever UtopiaNever UtopiaNever UtopiaNever UtopiaNever UtopiaNever UtopiaNever UtopiaNever UtopiaNever UtopiaNever UtopiaNever UtopiaNever UtopiaNever UtopiaNever UtopiaNever UtopiaNever UtopiaNever UtopiaNever Utopia
Never Utopia ♥